Homme de cœur et de fer

Image de prévisualisation YouTube

« Perdre son enfant, c’est comme tomber dans le vide sans jamais toucher le sol. On n’a plus de repères et on a mal partout. »

En 1997, Pierre a 34 ans lorsqu’il perd sa fille, Laurie, des suites de l’acidose lactique, une maladie héréditaire rare présente surtout au Saguenay-Lac-Saint-Jean. En 2000, son fils Raphaël succombe à son tour.

L’année où Raphaël voit le jour, en 1998, dix autres enfants dans la région naissent atteints d’acidose lactique. Pierre se dit qu’il ne peut plus laisser cette maladie faire des ravages sans rien faire. Il mobilise toutes ses énergies pour sensibiliser les gens de sa région à cette maladie mortelle et pour financer la recherche médicale. D’athlète déterminé qu’il avait été jusque-là (il comptait déjà plusieurs participations à l’Ironman d’Hawaï), Pierre devient un athlète engagé.

En 1999, il lance le premier Défi Pierre Lavoie au Saguenay-Lac-Saint-Jean (650 km de vélo en 24 heures), un exploit qu’il répétera à trois reprises. Grâce à son défi, Pierre réussit à recueillir les fonds nécessaires pour mettre en place une équipe multidisciplinaire de chercheurs à l’Université du Québec à Chicoutimi. Des avancées importantes sont réalisées, et le gène responsable de l’acidose lactique est finalement trouvé en 2003. Un test de dépistage est aussi mis au point, offrant ainsi de l’espoir aux futurs parents.

Sa rencontre avec Germain Thibault en 1999 est déterminante. Tous deux s’investissent corps et âme dans un projet ambitieux pour sensibiliser les élèves de niveau primaire de la province, et la population en général, à adopter de saines habitudes de vie. Lancé en 2008, le Grand défi Pierre Lavoie connaît un franc succès.

Bien qu’il ait ajouté plusieurs cordes à son arc au fil des années – conférencier, vulgarisateur scientifique, porte-parole, personnalité médiatique –, Pierre demeure avant tout un farouche compétiteur dans l’âme. En octobre 2010, il participait à son neuvième Ironman d’Hawaii, terminant 3e dans sa catégorie. À ce jour, il aura remporté cette compétition à trois reprises.

Pierre sait mettre à profit son parcours remarquable pour motiver les gens. Par son histoire exceptionnelle, sa force incroyable et ses talents de communicateur, il nous transmet immanquablement son énergie créatrice et nous convainc qu’il est toujours possible de surmonter les défis si on leur fait face avec la bonne attitude. Il incarne à lui-même une leçon de courage, de dépassement de soi et de respect.

Engagement social

  • Président de l’Association de l’acidose lactique
  • Porte-parole de CORAMH (Corporation de recherches et d’actions sur les maladies héréditaires)
  • Fondateur du Club cycliste acidose lactique (10-17 ans)
  • Fondateur du Défi Pierre Lavoie qui a amassé 650 000 $ en quatre éditions pour la recherche sur l’acidose lactique
  • Co-fondateur du Grand défi Pierre Lavoie

Récompenses

2005 – Membre de l’Ordre des 21
2005 – Personnalité de l’année, catégorie Humanisme, courage et accomplissement, gala Excellence de La Presse
2005 – Médaille du service méritoire du Gouverneur général du Canada
2006 – Chevalier de l’Ordre national du Québec
2009 – Personnalité de l’année, catégorie Courage, humanisme et accomplissement personnel, Soirée Excellence La Presse/Radio-Canada
2010 – Doctorat honoris causa de l’Université du Québec à Chicoutimi
2010 – Lauréat d’un Maurice de l’Hommage Jacques-Beauchamp, Gala SPORTS QUÉBEC
2011 – Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale
2011 – Médaille d’or de l’Ordre du mérite de la Fédération des commissions scolaires du Québec
2011 – Médaille d’honneur de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal
2012 – Membre de l’Ordre du Canada